Congrès


Vienne 2006

1er Congrès européen des professeurs de français
Le français, une langue qui fait la différence


Vienne, 2 - 5 novembre 2006
Institut Français et Lycée Français de Vienne


Ce congrès, organisé par les commissions de l’Europe de l’Ouest (CEO) et de L’Europe Centrale et de l’Est (CECO), est une première initiative pour alterner avec les congrès mondiaux de la FIPF et offrir des moments forts de formation, de réflexion et d’échanges. La délégation de l’APPF qui comprenait trois personnes (Cristina Avelino, Francine Arroyo et Luísa Dutra) a été accueillie le 2 novembre à Vienne. Un espace d’exposition a permis de divulguer notre action et aussi de séduire le millier de participants provenant de nombreux pays européens. La cérémonie de l’ouverture officielle s’est faite, en fin de journée, dans un grand cinéma de la ville et a présenté de nombreux discours de hautes personnalités et de pauses musicales avec des morceaux de répertoire de Haydn, Mozart et Astor Piazzolla joués par de jeunes musiciens francophones. La longueur des discours officiels ont écourté d'autant la conférence de Dominique Wolton portant sur le rôle de la francophonie dans la mondialisation ainsi que sur celui qui est attendu des divers acteurs de cet échiquier politique et linguistique.
Le vendredi, les travaux ont commencé avec une multitude de communications et d’ateliers dont celui sur les influences du CECRL dans les programmes de français au Portugal. Un des points forts de l'après-midi du vendredi a été la table ronde sur les politiques linguistiques modérée par Dominique Wolton où la présidente de l'APPF a rappelé le rôle primordial des associations dans la défense d’une vraie formation plurilingue en contexte éducatif. En soirée, deux possibilités: un événement littéraire et un musical. Eric-Emmanuel Schmitt a séduit le public avec une demande en mariage bien particulière (à la langue française !) et une représentation basée sur Oscar et la dame Rose a été ensuite jouée par des élèves d'une section bilingue d'un collège viennois. La soirée musicale avec Louis Bertignac (ex-membre du groupe rock Téléphone) s’est déroulée dans une salle taguée à volonté. Le programme annonçait un « concert » et quand le rockeur est entré en scène, son étonnement a été évident face à un public confortablement assis. Après quelques chansons et beaucoup d'accords de guitare et de batterie, ne sont restés que ceux qui connaissaient Bertignac ou ceux qui ont succombé à sa musique.
Le samedi matin, s’est tenue l'assemblée générale de toutes les associations de la CEO et de la CECO qui visait à définir un plan d'action favorisant l'apprentissage du français, en régression un peu partout. La priorité a été donnée à la construction d’une compétence plurilingue que toutes les autorités éducatives devraient privilégier si elles respectaient les recommandations signées au sein de l'Union Européenne ou de l'Unesco. Une résolution, qui avait fait l'objet d'une discussion préalable par courrier électronique, a été votée à l'unanimité puis divulguée auprès de toutes les autorités éducatives nationales et internationales. Dans l’après-midi, la clôture du congrès à l'Université de Vienne a commencé par des remerciements officiels aux institutions qui ont collaboré à cette manifestation. La conférence tant attendue d'Edgar Morin a fait une mise au point d'ordre philosophique et culturel sur les valeurs de nos sociétés occidentales et a souligné les dangers qui nous guettent tant dans la relation à l'Autre que dans la relation à une réalité en constante évolution. Le discours de clôture de Dario Pagel a mis l'accent sur la réussite de ces journées et son rôle primordial dans la promotion de la langue française en contexte européen.

 

VienaViena

 

 

Viena


Contenu © 2012 APPF  //   Création du Website par: Ideias Frescas